1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

L’écho ne doit pas mourir

06 Mercredi 6 novembre 2019 1Après une lente agonie, être entré en soins palliatifs, le journal l’Echo s’est vu débranché ce mercredi 6 novembre par la tribunal de commerce de Limoges. Une page noire pour la presse d’opinion. Comment on en est arrivé là ?

Lire la suite...

Les aveux spontanés du commissaire Penaud

penaudL’autobiographie est un exercice qui fixe une vision personnelle et partiale de son existence mais peut, aussi, devenir une psychanalyse. Avec ses « Aveux spontanés d’un commissaire devenu historien », Guy Penaud échappe à ces deux catégories. L’ouvrage est un savant dosage entre le procès-verbal d’audition, la thèse d’historien et le point virgule étudié de l’écrivain. Une plongée dans une vie qui couvre les années 1943 à 2018. Avec le souci pointilleux de transformer parfois le dérisoire en Histoire.

Lire la suite...

La mort viendra et elle aura tes yeux

jean francois torelli ancien mandataire liquidateur en charente et dordogne est decede ce vendredi a la prison de gradignanCondamné à trois ans de prison ferme, placé sous mandat de dépôt à l’issue de l’audience, l’ex-mandataire judiciaire Périgordin, Jean-François Torelli, est mort d’un arrêt cardiaque lors de son arrivée à la maison d’arrêt Gradignan. Ce qui pourrait être un fait divers, met un terme dramatique à la vie d’un homme qui régna sur le monde économique de la Dordogne mettant un point final à nombre d’entreprises et, parfois, d’entrepreneurs étranglés par une justice commerciale en forme de roulette russe.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Sortie de route

DSC 0085Ils sont là, droits dans leurs bottes et gauches dans leur tête. Les rois du codicille, les princes de la virgule, les nobliaux du soupir acide à devoir se plier à leur nouvel emplacement de minoritaire et qui réclament à hue et dia leur statut d’opposant. Ils sont si atterrants que je persiste à leur donner une bénédiction qu’ils récurent avec une ardeur démoniaque et satisfaite. J’imagine en vain une hospitalière répartie qui ne vient pas. Eux, s’enfoncent davantage dans leur malheur.

 

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

IMPRIMERIE-FANLAC