1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Raymonde Gorse : le temps des camarades

RAYMONDE-GORSE-01A partir de 1930, le quartier de la Cité Bel Air, à Boulazac, aux portes de Périgueux, a accueilli une population ouvrière proche du Parti communiste. Ce fut l’âge d’or d’un mouvement qui a profondément marqué l’histoire de France. Raymonde Gorse est une figure de cette fresque humaine où solidarité et entraide faisaient du « Parti » une famille.

Lire la suite...

Chez Monique les voisins sont sympas

DSC 1754Prés de Périgueux, à Boulazac, le quartier de la Cité Bel Air recèle quelques pépites aussi merveilleuses que discrètes. Entre les petites maisons laissées par les américains en 1917 s’est développée une vie faite d’entraide et de solidarité. Sous la tonnelle, protégée par ses nains de jardin, Monique Boivineau accueille Rolande, Georgette et Jean-Marie. Quatre destins qui sont comme les cinq doigts de la main.

 

Lire la suite...

Jeanne Magne : Les feux de la rampe

Jeanne MAGNE 00Presque tous disparus, les bars ou cafés de quartier avaient un rôle social. Ils permettaient un grand brassage entre les familles qui trouvaient là un havre de repos et de détente. Sur le seul quartier de la Cité bel Air, à Boulazac, en Dordogne, on dénombrait pas moins de 16 établissements. Entre 1959 et 1999 Jeanne Magne a été la boussole et l’étoile d’un de ses lieux : le Café de la Cité Bel Air. Elle raconte.

Lire la suite...

Jean-Lucien Georgevail : quand Boulazac rimait avec Hollywood

GEORGEVAILLe monde de Jean-Lucien Georgevail est resté contenu dans sa petite maison familiale, construite par les américains en 1917, à Boulazac, dans ce quartier de la Cité Bel Air. Au fronton de cette bâtisse remarquablement bien conservée, une étoile témoigne toujours de cette époque d’Outre-Atlantique. Projectionniste dans les années soixante il a dressé méthodiquement la liste des 321 films qu’il a programmé dans les salles de Périgueux, mais aussi à Boulazac, dans le quartier de la Cité Bel Air, au dancing Le Moulin Rouge.

Lire la suite...

Jacques Dubois : un dimanche au bord de l’eau

DSC 1151Jacques Dubois a vécu prés de Périgueux, à Boulazac, dans le quartier de la Cité bel Air, de 1933 à 1966. Cette année-là, il déménage pour s’installer à quelques centaines de mètres de la maison familiale. L’ancien métallier devenu artiste-peintre y goute un long dimanche au bord de l’eau.

Lire la suite...

Jeanne Grillon ou l’espiègle résistante

DSC02029A 88 ans Jeanne Grillon affiche un goût de vivre et une mémoire étonnants. Du Front populaire à l’attentat qui a frappé Charlie hebdo ce petit bout de femme, toujours au fait d’un monde en marche, pétille d’intelligence et de charme. Elle fut une des visiteuses de la guinguette de Barnabé et en a gardé l'enthousiasme joyeuse. Une femme passionnée qui fut, aussi, une résistante espiègle.

Lire la suite...

Charlie hebdo : le Périgord à l'unisson

ILLUSTRATION-38

Cinquante mille Périgourdins, peut être plus, a manifesté son attachement aux valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui sont celles de la société française. Au pays de Montaigne et d'Eugène Le Roy cet élan est sans précédent dans la vie de ce grand village mondial qu'est le Périgord, prouvant ainsi que nous sommes bel et bien au Pays de l'homme.


 

Odette Foussard: un long fleuve tranquille

Odette-foussard-01Odette Foussard a accompagné, durant un demi siècle, l’histoire de la Guinguette de Barnabé, sur la commune de Boulazac, près de Périgueux. C’est en 1956 qu’elle a épousé Jean Foussard, seconde génération à faire vivre ce qui apparaît désormais comme l’emblème d’un mode de vie. 

 

Lire la suite...

Les superstitions : du folklore à la réalité

plb 23 400 569Guérisseurs, rebouteux, magnétiseurs et sorciers autant de témoignages des traditions populaires. En Périgord, ils seraient prés de deux cents à exercer. Sans carte vitale il va de soi. Plongée version Grand bleu dans ce que certains nomment le marché noir de la santé.

Lire la suite...

La rose rouge de Sarajevo

ROSE-COUVERTUREAvec son livre La Rose rouge de Sarajevo Pascal Serre nous amène toujours là où on ne l’attend pas. Le journaliste et entrepreneur qui a passé une grande partie de sa vie dans le microcosme de son pays natal, le Périgord, à entretenir les images d’Epinal de cette province si chère à Montaigne, nous a déjà fait traversé de l’autre côté de son miroir avec son « Faits Divers, la parabole du publiciste et du Hamster » ; un exercice aussi surprenant que dérangeant et authentique. Cette fois, c’est dans les Balkans qu’il nous invite à réfléchir sur l’âme humaine. Celle, déchirée des femmes et des hommes. Une âme qui devient ainsi la sienne et la nôtre.

Lire la suite...

Et si Périgueux tournait la page gourmande…

DSC 0023Au lendemain de la clôture du salon international du livre gourmand de Périgueux, alors que crépitent les satisfactions, Le créateur de la Radio du goût, Thierry Bourgeon livre son analyse. Sans concession. Il est loin le temps héroïque du Salon du livre gourmand de Périgueux. Imaginé par Yves Guéna,le maire de l’époque, initié par son successeur Xavier Darcos en novembre 1990, ce salon a connu son heure de gloire. Après un quart de siècle cette manifestation est-elle à bout de souffle ?

Lire la suite...

De Saint-Sernin-Filipetti : de Nontron à Paris, clap de fin ?

2821074-parismatch-jpg 2455707.jpgL’ancien député UMP de la Dordogne Frédéric de Saint-Sernin a toujours officiellement pour compagnon l’ancienne ministre socialiste de la culture, Aurélie Filippetti. Selon Paris Match cette dernière vivrait une histoire d’amour avec Arnaud Montebourg. Le même magazine people, un an plus tôt, évoquait un « tandem détonnant ».

 

 

Lire la suite...

Le cœur à l’ouvrage : des chiffres et des lettres

CAILLÉ-01Gérard Caillé, restaurateur Périgourdin bien connu, sort ses mémoires non interrompues ce samedi 13 septembre, au Jaune Poussin, son restaurant de la rue Wilson, à Périgueux. Peu d’entrepreneurs s’abandonnent à l’exercice littéraire. Dans une période où les humeurs se font chagrines ce livre est une invitation à renouer avec la fureur d’entreprendre et de vivre.

Lire la suite...

Michel Bongrand : le pape du marketing politique

21584livorLe 19 août dernier Michel Bongrand s’est éteint. Il avait 93 ans. Celui que l’on appelait le « pape du marketing politique » était un grand résistant et gaulliste. En 1987 il avait accompagné les premières assises de l’apprentissage à Périgueux. Récit d’une rencontre avec un homme remarquable.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Good by Lascaux !

DSC 0056On disait le Périgord terre d’élections depuis l’Homme de Cro-Magnon. Avec les échéances de cette année, après le Good by Lénine de 1989 en Europe de l’Est, assisterons-nous, en Dordogne, à un Good by Yalta hérité de l’après-guerre, entre Robert Lacoste, Lucien Dutard et Yves Guéna ? La multiplication des copies de la grotte de Lascaux témoigne-t-elle d’un règne des gérontes qui ne connaissent pas la grotte de Platon ?

Lire la suite...

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.