1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Les superstitions : du folklore à la réalité

plb 23 400 569Guérisseurs, rebouteux, magnétiseurs et sorciers autant de témoignages des traditions populaires. En Périgord, ils seraient prés de deux cents à exercer. Sans carte vitale il va de soi. Plongée version Grand bleu dans ce que certains nomment le marché noir de la santé.

Lire la suite...

La rose rouge de Sarajevo

ROSE-COUVERTUREAvec son livre La Rose rouge de Sarajevo Pascal Serre nous amène toujours là où on ne l’attend pas. Le journaliste et entrepreneur qui a passé une grande partie de sa vie dans le microcosme de son pays natal, le Périgord, à entretenir les images d’Epinal de cette province si chère à Montaigne, nous a déjà fait traversé de l’autre côté de son miroir avec son « Faits Divers, la parabole du publiciste et du Hamster » ; un exercice aussi surprenant que dérangeant et authentique. Cette fois, c’est dans les Balkans qu’il nous invite à réfléchir sur l’âme humaine. Celle, déchirée des femmes et des hommes. Une âme qui devient ainsi la sienne et la nôtre.

Lire la suite...

Et si Périgueux tournait la page gourmande…

DSC 0023Au lendemain de la clôture du salon international du livre gourmand de Périgueux, alors que crépitent les satisfactions, Le créateur de la Radio du goût, Thierry Bourgeon livre son analyse. Sans concession. Il est loin le temps héroïque du Salon du livre gourmand de Périgueux. Imaginé par Yves Guéna,le maire de l’époque, initié par son successeur Xavier Darcos en novembre 1990, ce salon a connu son heure de gloire. Après un quart de siècle cette manifestation est-elle à bout de souffle ?

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Salon du Livre gourmand : maladresse ou mépris ?

Affiche2018Le superbe catalogue du dernier Salon du livre gourmand démontre parfaitement combien il y a les vedettes de la grande littérature nécessairement parisienne et les supplétifs de la littérature rurale. Alors que les « médiatiques » bénéficient d’une belle présentation, les auteurs Périgordins sont mentionnés à la page 180, dernière page, ridicule enclos intitulé : «  éditions à compte d’auteur ».  

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

IMPRIMERIE-FANLAC