1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

L’auto-entreprise : on marche sur la tête

AUTOENTREPRISELa Dordogne compterait 2 500 auto-entreprises. Au nom d’une prétendue concurrence déloyale, le projet gouvernemental de réforme remet en partie en cause le statut d’un public qui refuse l’assistanat. En France, on aime pas l’entreprise et, surtout les entrepreneurs.

Lire la suite...

Médias : La juste colère des fraisiculteurs

imagesL’enquête menée par l’association Générations futures relevant la présence de pesticides dans des fraises relayée par de nombreux médias a été vivement contestée par les fraisiculteurs Périgourdins. Outre la mise en cause de toute une filière, c’est l’impact de cette médiatisation qui trouble les 200 producteurs déjà malmenés par la conjoncture.

 sinfonia-PUB


Lire la suite...

Agriculture : Le triomphe du cèpe

champi 5Créée en 1995, l’association Cèpes du Périgord a déposé la marque « Cèpe du Périgord » et se dote de nouveaux marchés. Le premier à Saint-Saud-Lacoussière et le second à Mussidan. Sa production pourrait être mulitipliée par cinq dans les prochaines années. La filière s’organise en conséquence. Rencontre avec François Martins producteur à Villefranche-du-Périgord.

 

FESTIVAL-MONTIGNAC

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Salon du Livre gourmand : maladresse ou mépris ?

Affiche2018Le superbe catalogue du dernier Salon du livre gourmand démontre parfaitement combien il y a les vedettes de la grande littérature nécessairement parisienne et les supplétifs de la littérature rurale. Alors que les « médiatiques » bénéficient d’une belle présentation, les auteurs Périgordins sont mentionnés à la page 180, dernière page, ridicule enclos intitulé : «  éditions à compte d’auteur ».  

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

IMPRIMERIE-FANLAC