1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Francs-maçons en Périgord

FM2017 COUV 01 01Réalisé par un collectif de 24 auteurs, Francs-maçons et profanes, l’ouvrage Francs-maçons en Périgord dévoile des visages et des paysages souvent méconnus qui apportent des éclairages sur l’engagement maçonnique.

Homme de théâtre, président du Conseil général, député, inventeur d’empire, anarchiste, sportif, résistant, journaliste, militaire, poète, écrivain, tous sont liés par la mythique cérémonie d’initiation qui marque l’entrée en Franc-maçonnerie. Et, le Périgord, que l’on désigne comme une terre maçonnique est le paysage dans lequel ils évoluèrent d’une façon ou d’une autre. Ils sont 22, tous décédés, que des hommes puisque la mixité en maçonnerie n’apparait qu’après le second conflit mondial en Dordogne.

Cette initiative due au Cercle philosophique et culturel du Grand Orient de France de Périgueux et à l’appui éditorial de Pascal Serre répond au Tricentenaire de la création de cet ordre en France. Elle accompagnait aussi la Seconde Biennale du Livre et de la Culture maçonnique de Périgueux qui se déroulait en octobre dernier.

Réunir ce qui est épars

Depuis 1989, les travaux menés par Guy Penaud qui avaient fait l’objet d’un ouvrage très complet sur le sujet, il n’y avait pas eu d’autres publications sur cette toujours mystérieuse association. On pourra être étonné de trouver côte à côte des plumes comme Guy Mandon (ancien inspecteur général de l’Education nationale, ancien directeur de l’institution Saint-Joseph de Périgueux et successivement maire-ajoint de Yves Guéna et Xavier Darcos) et Gérard Fayolle ( ancien Président RPR du Conseil général et ancien sénateur de la Dordogne) qui traçent une approche historique du Périgord de 1717 à 2017. On sera moins surpris de retrouver Guy Penaud et un Répertoire des loges maçonniques de 1747 à 1945 publié par la Société Historique et Archéologique du Périgord en 1976 et désormais épuisé. Pascal Serre complète ces travaux par une analyse de l’implantation de la maçonnerie en Dordogne mais aussi son activité de 1945 à aujourd’hui.

Les 22 portraits qui suivent sont, individuellement, associés à un contributeur qui s’est plongé dans chaque destin avec la rigueur de l’historien et un regard plus personnel. Cette diversité d’approche et de style donne à chaque récit une certaine unicité plurielle. Et puis, il faut le souligner, les auteurs se sont gardés de tout prosélytisme ; d’ailleurs, aucun n’a été retenu pour ses éventuelles convictions philosophiques ; francs-maçons et profanes se sont retrouvés par amitié et goût de l’histoire. Certains sont connus, d’autres moins, ou pas. Comme dise les francs-maçons : « réunissons ce qui est épars ». C’est réussi presque magiquement.

FM EN PERIGORD 21 copie

Notables et aventuriers

On découvre des parcours aussi rocambolesque que celui de Antoine de Tounens, inventeur d’empire en Araucanie et Patagonie, Pierre Lachambaudie, poète et anarchiste écorché, le créateur du journal local La Dordogne Libre, Dominique Joucla, Maxime Roux le très secret Préfet du maquis à la Libération, le fondateur de la Fédération international de Rugby Roger Dantou, le philosophe éclairé que fut Maine de Biran, le grand Mounet Sully… Tous avec une personnalité engagée et déterminée, marquant leur destin avec leur époque. Notables ou aventuriers, ils trouvèrent dans la maçonnerie une énergie solide dans leurs entreprises.

Comme le souligne Pascal Serre dans sa conclusion : « La franc-maçonnerie fut un moyen de tisser des liens identitaires par la pratique de la fraternité et de la solidarité ; si la maçonnerie est universelle, il n’en demeure pas moins qu’en Périgord, elle répond bien à une géographie à la fois naturelle et humaine. »

L’édition a été salué par Philippe Foussier, Grand Maître du Grand Orient de France ainsi : « Par tous ces parcours individuels retracés, c’est l’Histoire et l’institution qui prennent vie, tendues vers l’idéal d’une humaniét meilleure et plus éclairée. » Un homme qui salua tout autant cette initiative unique en France d’unir des femmes et des hommes autour de cet ouvrage unique.

Caroline Sewell

Francs-maçons en Périgord, 286 pages, Guillemets, 25 euros.

Pour le commander : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Pour pouvoir commenter ce billet, vous devez vous identifier ou, si vous n'avez pas de compte en créer un en cliquant sur espace abonné en haut de page.

Les gazouilladesde Pascal Serre

Les larmes de Marianne

MARIANNE copie 2Même si l’automne frappe au carreau, entre le Pont de Beynac et la galerie Montaigne à Périgueux, les élections européennes passées et à six mois des élections municipales, je ne parviens pas à quitter mon hibernage politique. Et finalement, je m’y repose des coups bas, des trahisons et des hypocrisies. La politique, c’est toujours entre vice et vertu. Parfois les deux constituant les deux jambes de l’initié quitte à faire pleurer Marianne.

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

IMPRIMERIE-FANLAC