1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Vol au-dessus d’un nid de Belles Perdrix

extEntre les deux guerres, au temps des suffragettes, se créé le premier club féminin gastronomique, Les Belles Perdrix. Dans son dernier ouvrage, Nelly Sanchez nous propose une lecture critique de l’ouvrage de recettes que celles-ci ont commis en 1930 mais, aussi, plante un décor de la gastronomie française.

Lire la suite...

Michel Testut ou la parenthèse nostalgique inachevée

DSC 0033Michel Testut, le barde des petits bonheurs du Périgord, s’est vu décerner le Grand Prix de la Sociétés des poètes français. Une reconnaissance qui consacre un enchanteur à la littérature convenue sur des paysages enluminés.

Lire la suite...

Le choix de Nelly

DSC 5153Avec ses collages surréalistes et ses analyses sur la littérature féminine, Nelly Sanchez plonge ses talents dans des univers oniriques où se côtoient les références culturelles et un féminisme éternel.

Lire la suite...

Une année jamais comme les autres

voeux2018 01A l’occasion du précédent nouvel an, je souhaitais à chacun de construire sa propre année. Je frissonne à l’idée d’être contraint de formuler le même vœu pour cette année 2018.

Lire la suite...

La bouillabaisse au caviar du Périgord est née !

DSC 5004 01

Installé à Neuvic-sur-l’Isle, en Périgord, l’intrépide Daniel Boulogne a choisi le jour de l’annonce des étoiles au Guide Michelin pour présenter sa dernière nouveauté : la bouillabaisse au caviar du Périgord. Une idée aussi fantasque que séduisante. 

 

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Les larmes de Marianne

MARIANNE copie 2Même si l’automne frappe au carreau, entre le Pont de Beynac et la galerie Montaigne à Périgueux, les élections européennes passées et à six mois des élections municipales, je ne parviens pas à quitter mon hibernage politique. Et finalement, je m’y repose des coups bas, des trahisons et des hypocrisies. La politique, c’est toujours entre vice et vertu. Parfois les deux constituant les deux jambes de l’initié quitte à faire pleurer Marianne.

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

IMPRIMERIE-FANLAC