1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Amoureux du Périgord : à déguster sans modération

AMOUREUXA l’initiative du mécène André Added, 27 écrivains  racontent leur Périgord dans un ouvrage inédit : « Amoureux du Périgord ». L’âme du Périgord, celle qui se vaut éternelle et contemporaine, aussi diverse que riche,  est désormais en tête de gondole des libraires. Un livre pour des vacances, au plus près de chez nous, au plus près du coeur.

Lire la suite...

Bernard Giraudel : l’impromptu de Trémolat

GIRAUDEL-01A Trémolat, Bernard Giraudel entretient une des plus merveilleuses tables du Périgord : La Vieux Logis. Avec ses yeux qui pétillent comme le champagne, le sage et fantasque porteur d’étoiles joue avec les histoires et construit des rêves qui, par sa faconde, deviennent réalité. Rencontre inédite, improvisée, à l’image de ces dîners sans apprêt qui contribuaient aux charmes du Siècle des Lumières.

Lire la suite...

Françoise Caillé : sculpteur de bonheur

DSC 0059Dans son nouvel atelier de Jevah près de Saint-Astier, Françoise Caillé entretient sa passion pour la peinture et la sculpture. Récompensée par la Médaille de sculpture lors de la biennale des Beaux-Arts en novembre dernier, elle préside depuis fin mars aux destinées de la vénérable Société des Beaux-Arts du Périgord. 

Lire la suite...

Jean-Marie Champion : le passeur de mots

CHAMPION-01Le Théâtre de la Pomme de Lune, le Théâtre grandeur nature, Le Paradis… Les mots en disent long sur ceux qui les choisissent. Jean-Marie Champion le sait. Ce voyageur au long cours se situe toujours entre la traversée d’un océan mythique en solitaire ou la croisière imaginée et improvisée dont il serait le capitaine Gepetto.

Lire la suite...

Jean Nouvel et la lanterne des morts de Sarlat

TRESOR-SARLATJean Nouvel se souvient que, pendant son enfance, il parcourait la cité médiévale de Sarlat avec son père, nommé inspecteur de l’Education nationale dans cette ville. Chaque fois que les deux promeneurs rencontraient  à l’angle d’une place ou d’une rue, une enseigne  formée par un arc en fer forgé avec sa flèche surmontant l’inscription « Là est  le trésor », Roger Nouvel expliquait à son fils que  « le trésor c’est l’architecture ». Ainsi apprendra-t-il qu’à Sarlat « la richesse était celle de la valeur architecturale, artistique et historique des constructions », ce qui lui fera dire bien plus tard que « là est peut-être l’origine de mon intérêt pour l’architecture »(1)

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Good by Lascaux !

DSC 0056On disait le Périgord terre d’élections depuis l’Homme de Cro-Magnon. Avec les échéances de cette année, après le Good by Lénine de 1989 en Europe de l’Est, assisterons-nous, en Dordogne, à un Good by Yalta hérité de l’après-guerre, entre Robert Lacoste, Lucien Dutard et Yves Guéna ? La multiplication des copies de la grotte de Lascaux témoigne-t-elle d’un règne des gérontes qui ne connaissent pas la grotte de Platon ?

Lire la suite...

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.