1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

L’ami de Montaigne

fallet-brassens 0Aujourd’hui injustement oublié, René Fallet, l’un des écrivains le plus truculent de l’après-guerre et grand expert en amitié, disait qu’il est bien délicat d’avoir pour ami un homme célèbre. Surtout quand il se nomme Georges Brassens. Cela ne va pas sans désavantage dans la vie quotidienne : vous n’êtes plus que « l’ami de Brassens ». Votre vanité en souffre qui aimerait que Brassens soit « l’ami de Fallet ». Le bon René Fallet voyait juste !

Lire la suite...

Rencontres exceptionnelles

Sophie VERGER

Incontestablement, la rencontre la plus exceptionnelle en ce début d’été caniculaire et grouillant à Sarlat, est celle d’un troupeau de girafes en grès émaillé, dues au talent reconnu de Sophie Verger et à la sélection originale de Bénédicte Giniaux, installé jusqu’au 30 septembre 2013 dans le jardin situé contre la Lanterne des Morts construite au XIIe siècle.

Lire la suite...

L’adieu aux granges

GRANGES-CHANCELADE-01J’aime les granges. D’abord leur architecture, à la fois rustaude et majestueuse, toute en toiture pour l’ampleur des greniers. Leurs charpentes sont admirables, imposantes, cyclopéennes, dignes de sanctuaires – certaines églises romanes n’ont-elles pas les mêmes ? Mais ces charpentes fabuleuses furent d’abord celles d’une vieille civilisation rurale qui posséda d’instant le sens du beau.

Lire la suite...

Le fantasme du châtelain

caussade-01Rien n’est plus fascinant ni plus merveilleux que les châteaux, plus majestueux, plus tragique aussi. Forteresses imprenables ou benoîtes gentilhommières ils sont les fabuleux repaires de nos rêves, les inépuisables creusets de nos frustrations et de nos vanités les plus enfouies, de nos convoitises et de nos fantasmes les plus secrets. Dans notre imaginaire, par-delà les siècles et les avatars de l’histoire, la réalité et le mythe s’y confondent. Un mélange d’enchantement et de peur où l’on retrouve le monde des contes. Tel le château de Caussade, aux portes de Périgueux.

Lire la suite...

Bergerac-Chine : Mariage entre le riz et le raisin

YANGCHUN-JIANGEn marge de la félibrée le Conseil Interprofessionnel des Vins de la Région de Bergerac reçoit une éblouissante exposition due au photographe Yangchun Yiang qui offre des images d’une Chine qui se veut résolument magique et éternelle. Des paysages étourdissants et des scènes de la vie quotidienne qui rappellent le regard du peintre flamand Pieter Brueghel.
UNIVITIS-PUB

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Good by Lascaux !

DSC 0056On disait le Périgord terre d’élections depuis l’Homme de Cro-Magnon. Avec les échéances de cette année, après le Good by Lénine de 1989 en Europe de l’Est, assisterons-nous, en Dordogne, à un Good by Yalta hérité de l’après-guerre, entre Robert Lacoste, Lucien Dutard et Yves Guéna ? La multiplication des copies de la grotte de Lascaux témoigne-t-elle d’un règne des gérontes qui ne connaissent pas la grotte de Platon ?

Lire la suite...

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.