1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Rencontres exceptionnelles

Viviane ANDRALLe choc des cultures est aussi grand que celui  provoqué par Jean Nouvel en installant de gigantesques portes en acier dans l’église Sainte Marie du XVe. L’architecte planétaire est venu tout récemment à notre rencontre  inaugurer le moyen d’accès au belvédère de cet ancien lieu de culte pour nous faire ressentir « l’émotion ascensionnelle » que procure cet outil de découverte. Il n’impressionna guère les enfants de Sarlat, habitués à relever le défi d’atteindre le clocheton du beffroi de la cathédrale voisine, situé bien plus haut.
La rencontre aussi avec le Président de la République François Hollande venu ici en quête d’innovations économico-écologiques ne nous a pas laissés indifférents puisqu’elle a montré, une fois de plus, combien notre terroir ancestral restait sur le chemin de la modernité en l’harmonie entre l’homme et  son environnement. Quel dommage que les élus attachés à la création d’un parc naturel dans le triangle Vézère-Dordogne autour de Lascaux et de Sarlat, qui tiendrait compte de tous et de tout, ne soient pas encore suivis par les autres représentants de la population, en quête, elle aussi, de relation équilibrées avec la nature.

GirafesEnfin, venu d’un passé enfoui, l’hommage de la Galerie Montaigne rendu à sa fondatrice Viviane Andral, professeur d’histoire et créatrice des premières visites conférences du Sarlat médiéval en 1953, dont la présence écrite se retrouve encore aujourd’hui dans son « Sarlat vous parle », qu’elle mit aussi en scène pour ASSIMIL nous rappelle une période qui fonda l’essor du tourisme culturel en Périgord. Elle fut une des premières femmes de notre pays à entrer dans l’Ordre national du Mérite. Les insignes lui en seront remis par le Conseiller d’Etat Henri de Segogne, rédacteur de la loi Malraux sur les secteurs historiques sauvegardés dont Sarlat sera le modèle.

                                                                                                Alain Armagnac - Photo Sophie Verger : Sud-Ouest avec l'aimable autorisation de  Thierry Dumas


 

 

Pour pouvoir commenter ce billet, vous devez vous identifier ou, si vous n'avez pas de compte en créer un en cliquant sur espace abonné en haut de page.

Les gazouilladesde Pascal Serre

Les larmes de Marianne

MARIANNE copie 2Même si l’automne frappe au carreau, entre le Pont de Beynac et la galerie Montaigne à Périgueux, les élections européennes passées et à six mois des élections municipales, je ne parviens pas à quitter mon hibernage politique. Et finalement, je m’y repose des coups bas, des trahisons et des hypocrisies. La politique, c’est toujours entre vice et vertu. Parfois les deux constituant les deux jambes de l’initié quitte à faire pleurer Marianne.

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

IMPRIMERIE-FANLAC