1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Etienne de La Boétie : un discret anniversaire

LA BOETIE1

La mort d’Etienne de La Boétie le 18 août 1563, il y a juste 450 ans, a été l’occasion de manifestations culturelles de très haut niveau en son honneur du 15 au 18 août  2013. Qu’on en juge.

Lire la suite...

Robert Lacoste : l’énigme du synarque

LACOSTE-03

Né en 1898 à Azerat, Robert Lacoste fut ancien ministre du général de Gaulle, dernier ministre résident en Algérie, ce socialiste mollétiste fut aussi un parlementaire et un élu local périgourdin. Disparu en 1989, il a laissé autour de sa destinée de nombreuses énigmes dont une serait ses liaisons avec la synarchie, association occulte qui constitue, encore de nos jours, un mythe du complot permanent.

clap semaine 36

 

Lire la suite...

Jean Valjean le bagnard qui a vécu à La Chapelle-Gonaguet

bourvilJean Valjean, le héros des Misérables est passé en Périgord après sa spectaculaire évasion du bagne. Pour quelles raisons Victor Hugo a-t-il choisi, le lieu-dit des Brunies, situé sur à La Chapelle-Gonaguet, comme l’un des étapes du forçat évadé vers la liberté ? Ouvrons « Les Misérables » de Victor Hugo, pour en extraire les quelques lignes dans lesquelles cet auteur évoque un lieu et une commune du Périgord.

Lire la suite...

SARTRE ET LA BOÉTIE

SARTRE-01Avec le puissant atavisme et les liens sentimentaux qui attachaient Jean-Paul Sartre au Périgord, il n’est pas besoin d’aller chercher le protestantisme de sa famille maternelle Schweitzer pour expliquer sa radicalité mais plutôt celle de son compatriote, l’incomparable ami de Montaigne, Étienne de La Boétie, autre philosophe de la liberté avec son « Discours de la servitude volontaire » dont le message nous poursuit depuis plus de quatre cents ans.

Lire la suite...

Gabriel de Tarde : l’interminable purgatoire du précurseur de Freud

tarde 01Membre de l’Institut des sciences morales et politiques, Gabriel de Tarde passe pour un précurseur de Freud. Né à Sarlat en 1843, développant l’idée d’un homme libre et responsable, conduisant son destin par la pensée et agissant selon le principe d’imitation, Gabriel de Tarde mérite d’entrer au panthéon des grands penseurs du XXème siècle.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Un journaliste est celui qui vend la mèche en se brûlant les doigts

7d9fe88202e82ca2a943d1e666fa21d3c813aac0Le quotidien L’Echo Dordogne exclu d’une conférence de presse pour avoir usé de sa liberté d’expression. Silence accablant d’un prétendu club de la presse et grande solitude pour les journalistes de ce journal d’information et d’opinion.

Lire la suite...

 

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.