1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Faits divers

fd-ep-couv.jpg
Note : Pas noté
Prix:
Prix : 19,50 €
Description du produit

Journaliste, patron de presse, homme de communication politique, l’auteur traverse les « années piteuses » en affrontant les illusions perverses des pouvoirs d’une réalité poisseuse, pesante et contradictoire de l’esprit provincial.

L’auteur a répondu aux sirènes des années 80 que furent Bernard Tapie et Jacques Séguéla. Le premier pour son image de réussite basée sur la performance ; le second pour son discours flamboyant sur la communication. Ce sont les « Véronique et Davina » de toute une génération corrompue par des valeurs aussi dévastatrices qu’exaltantes.

C’est une exceptionnelle saga de trente années à la tête d’un groupe de presse et de communication aux dimensions régionales soumis à la dure réalité des tribunaux de commerce, des mandataires judiciaires et des enjeux diaboliques des grands groupes de presse provinciaux.

Du syndrome du publiciste à celui du hamster, l’auteur nous fait partager une aventure qui l’amène à s’échouer dans le « Burnout », syndrome d’épuisement professionnel. Une douleur inavouable et inaudible qui devient un véritable phénomène de société.

Un plaidoyer sous forme de paraboles pour la création d’entreprise qui allie l’intelligence économique à celle de l’émotion et la reconnaissance de la souffrance des petits patrons.


Auteur : Pascal Serre est un journaliste et essayiste Périgordin. Né à Périgueux, en 1957, il a créé et développé entre 1977 et 2009 un groupe de communication et de presse sur les départements de la Dordogne et du Lot.


Description : hauteur 24 cm x largeur 15,5 cm - 286 pages - Finition : broché - EAN : 9782954344102 ; ISBN : 978-2-9543441-0-2


 

Lot de 1

Commentaires des clients

Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.

Les gazouilladesde Pascal Serre

Un journaliste est celui qui vend la mèche en se brûlant les doigts

7d9fe88202e82ca2a943d1e666fa21d3c813aac0Le quotidien L’Echo Dordogne exclu d’une conférence de presse pour avoir usé de sa liberté d’expression. Silence accablant d’un prétendu club de la presse et grande solitude pour les journalistes de ce journal d’information et d’opinion.

Lire la suite...

 

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.