1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

La rose rouge de Sarajevo

Note : Pas noté
Prix:
Prix : 23,00 €
Description du produit

De Karlovac à Mostar, de Sarajevo à Belgrade, entre 1994 et 2012 c’est une douzaine de rencontres aussi invraisemblables que véridiques qui, telle une série de contes initiatiques, racontent et deviennent les Balkans. En cinq séjours qui deviennent symboliquement trois voyages, le voyageur affronte ses propres convulsions en essayant de comprendre celles d’une nation éclatée : la Yougoslavie.

L’écriture ne veut pas relater l’Histoire mais assembler des histoires ; de moins s’arrêter sur des faits que sur des regards. Des personnages étranges, des situations romanesques mais, surtout, des échanges étonnants qui bâtissent une vérité plurielle aussi douloureuse que joyeuse, parce qu’humaine.

De l’aveugle, Halid, rencontré à Sarajevo, au Légionnaire de Srebrenica, de la Bienveillante de Vogošća à l’alchimiste de Kotor, du rouge-gorge de Foća au Lido de Zemun, tous les personnages traversent l’Histoire et leur vie comme un destin intime et universel à la fois. Entre le cloaque et le caravansérail, la pétaudière des Balkans est-elle une géographie en miniature de l’âme humaine ? La vie ne serait-elle qu’une mort à crédit ?


Auteur : Pascal Serre est un journaliste et essayiste Périgordin. Né à Périgueux, en 1957, il a créé et développé entre 1977 et 2009 un groupe de communication et de presse sur les départements de la Dordogne et du Lot. 


Description de l'ouvrage : hauteur 14,8 cm x largeur 21 cm - 136 pages - Finition : broché - EAN : 9782954344126 ; ISBN : 978-2-9543441-2

Commentaires des clients

Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.

Les gazouilladesde Pascal Serre

Pourquoi cela va si mal  en France ?

UnknownIl y a dix ans, un procureur de la république associé à un tribunal de commerce complaisant faisait fermer mon entreprise. Résultats : 10 personnes au chômage, dont moi-même. Dix personnes qui travaillaient, consommaient et payaient leurs impôts. Pour ma part, depuis, j’ai du bénéficier du chômage et d’aides publiques bienvenues pour que je me retrouve pas sans un minimum de ressources. Cherchons l’erreur.

Lire la suite...

 

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.