1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

L’union des centres : entre le marteau et l’enclume ?

DSC 7173En s’affichant ensemble, l’UDI et le Modem de Dordogne présentent une offre qui pourrait répondre à la débâcle du Parti socialiste et de Les Républicains. Après un demi siècle d’effacement de l’échiquier politique, les centristes Périgordins sortent de leur « cabine téléphonique ». Un coup de clairon qui annonce une belle charge de cavalerie. Celle-ci signera-t-elle la victoire d’Eylau ou le sacrifice des cuirassiers de Reichshoffen ?

Lire la suite...

Frédéric Delmarès : de la colère au droit de réponse

ob 0cf4df img 2401Notre dernière Gazouillade sur les rudes relations entre la presse et les élus locaux a entraîné un droit de réponse sur notre confrère L'Echo Dordogne  a inséré dans ses colonnes. Par souci d'objectivité et d'honnêteté pour les internautes nous reproduisons l'intégralité. A la prochaine exclusion.

Lire la suite...

Le fabuleux destin d'Yves Guéna

YG 00Le mercredi 3 mars dernier Yves Guéna est décédé dans sa quatre-vingt-quatorzième année. En avril 2008, à l'occasion de la sortie de son ouvrage Ecrits et Discours, une série de témoignages avait été recueilli. De l'historien Bernard Lachaise au Résistant Roger Ranoux, de l'écrivain Michel Testut à la fidèle adjointe que fut Paulette Labatut, de l'ancien Président du Conseil général, Gérard Fayolle à Xavier Darcos désormais académicien, jusqu'à Michel Moyrand qui venait de prendre la mairie de Périgueux, ce sont 12 personnalités qui ont accepté de se confier. Retour sur images.

Lire la suite...

Élections départementales : une gauche version vintage

DSC 1240Entre les deux tours des élections départementales la gauche s’est réunie à Boulazac comme au bon vieux temps du programme commun. Un style vintage où les plus anciens ont retrouvé les ardeurs d’un temps où ils voulaient « changer la vie » pour les uns, appelaient à la lutte finale pour les autres. Décryptage.

 

Lire la suite...

Duel Bousquet/Peiro : le coq et le renard

BOUQUET-PERIO-01A cinq jours du second tour des élections départementales, Dominique Bousquet pour la droite et Germinal Peiro pour la gauche se sont affrontés dans un duel où, à tour de rôle, chacun s’est fait coq ou renard. Les regards étaient d’acier trempé et les mots tranchants. Tous deux briguent la présidence du Conseil départemental.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Pourquoi cela va si mal  en France ?

UnknownIl y a dix ans, un procureur de la république associé à un tribunal de commerce complaisant faisait fermer mon entreprise. Résultats : 10 personnes au chômage, dont moi-même. Dix personnes qui travaillaient, consommaient et payaient leurs impôts. Pour ma part, depuis, j’ai du bénéficier du chômage et d’aides publiques bienvenues pour que je me retrouve pas sans un minimum de ressources. Cherchons l’erreur.

Lire la suite...

 

AGEMA

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.