1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Périgueux 2014 : Rififi chez Audi

Michel-BERSAC-02Alors que la liste officielle de l’UMP et de l’UDI menée par Antoine Audi tarde à être dévoilée, Michel Bersac, ancien conseiller municipal de Périgueux du temps de Yves Guéna, membre de l’UDI , écarté par Antoine Audi, prend ses distances. Il a écrit une lettre d’explication à Jean-Louis Borloo.

Lire la suite...

Maurice Melliet, le « Beppe Grillo » sauce Périgueux ?

Maurice MELLIET-02Ecarté des élections municipales à Périgueux par le Front de gauche pour avoir trinqué avec Yves Guéna, Maurice Melliet est devenu une preuve incontestable que les partis ne sont pas prêts à changer leurs règles. Le poète et publicitaire sera-t-il le « Beppe Grillo » Français ? Le « Momo grillo » sauce Périgueux.

Lire la suite...

Auzou-Moyrand : La victoire d’un parti

MOYRAND-AUZOU-G011

L’élection du socialiste Michel Moyrand au siège de premier vice-président du Grand Périgueux face au communiste Jacques Auzou est avant tout la victoire de la mécanique et des jeux de pouvoir qui font les délices des appareils politiques. Décryptage.

Lire la suite...

Grand Périgueux : la fronde des maires ruraux

fronde-1Le premier janvier prochain la Communauté d’agglomération Périgourdine disparaîtra pour donner naissance à un nouvel Etablissement Public de Coopération Intercommunale. En passant de 18 à 33 membres ce « Grand Périgueux » deviendra la seconde collectivité territoriale du département. Si on se pose la question de la présidence que semble briguer Michel Moyrand et Jacques Auzou, on s’interroge aussi sur la gouvernance qui sera appliquée, de même, des incertitudes et doutes planent sur l’équilibre entre les communes urbaines et les communes rurales. Tournée des popotes.

1377684953

Lire la suite...

Médias : quand Aqui.fr est écarté de visite présidentielle dans le Sarladais...

joel aubert big-1Lors de la visite officielle de François Hollande, Président de la République, en Dordogne, notre confrère Aqui.fr a été exclu des accréditations au seul fait que la presse web ne serait pas considérée comme un média d'information. Cette attitude résulte d'une part d'un manque d'analyse sur l'évolution du monde des médias et du rôle de plus en plus important que prennent les sites d'information qui relèvent, par ailleurs, de structures professionnelles associées à celles de la presse écrite, radiodiffusée et télévisée , c'est d'autre part une atteinte à la crédibilité d'Aqui.fr qui témoigne d'une grande rigueur journalistique dans un monde en perpétuelle évolution et soumis à des pressions intolérables dans une démocratie. Par solidarité nous avons avons tenu à insérer l'éditorial de Joël Aubert dans son intégralité dans son édition du dimanche 11 aout.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Le Périgord version Bonux

DSC 6820Les drames politiques qui s’étalent en boucle, entre les cours de la Bourse et la presse people, révèlent que mon Périgord est une principauté vertueuse, dirigée davantage par Platon que par Machiavel. Enfin, je veux le voir ainsi. C’est le Périgord version Bonux. La lessive et le cadeau compris.

Lire la suite...

 

AGEMA

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.