1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Périgueux : Le vrai visage de Jean-Paul Daudou

DAUDOU-OUVERTURELe toujours candidat à l’élection municipale de Périgueux de mars 2014 ne fait pas l’unanimité dans son propre camp. Compagnon de lutte de Yves Guéna dés 1962, Jean-Paul Daudou est le fidèle gardien d’un temps que certains estiment déjà ancien. Une nouvelle génération aurait préféré un visage plus téméraire et séduisant. Si Jean-Paul Daudou ne présente pas la convivialité et des talents de tribun on lui reconnaît de la rigueur, le sens de l’ordre et du travail. Entre 2002 et 2005 il a été un maire gestionnaire, intérimaire d’un maire bâtisseur, visionnaire et flamboyant, Xavier Darcos. Entre Brassens et Montaigne voyage dans cet obscur personnage à la fantaisie en berne.

FESTIVAL-MONTIGNAC

Lire la suite...

Périgueux : Le couac des héritières

SANJUAN-DARTENCETLors du dernier conseil municipal de Périgueux Marie-Christine Sanjuan et Elisabeth Dartencet, toutes deux dans l’opposition, se sont affrontées devant un Michel Moyrand médusé. Décidément la vie politique municipale périgourdine n’est pas un long fleuve tranquille. Du moins pour les huit élus de l’opposition au maire Michel Moyrand. Ce dernier n’en attendait pas autant dans sa posture de sage un instant drapé du costume de notaire de l’héritage laissé par Philippe Cornet.

Lire la suite...

Daudou-Cornet : arènes sanglantes

DAUDOU-260912En se déclarant candidat aux prochaines municipales de Périgueux de mars 2014 quelle que soit la décision de l’UMP Jean-Paul Daudou brûle ses vaisseaux et joue son va-tout. Philippe Cornet, son rival, pris de surprise, engrange les soutiens. Nous étions à 24 heures de la mort de Philippe Cornet et du tsunami émotionnel causé par cette tragédie. Entre actualité, histoire et mémoire, les écrits tanguent.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Pourquoi cela va si mal  en France ?

UnknownIl y a dix ans, un procureur de la république associé à un tribunal de commerce complaisant faisait fermer mon entreprise. Résultats : 10 personnes au chômage, dont moi-même. Dix personnes qui travaillaient, consommaient et payaient leurs impôts. Pour ma part, depuis, j’ai du bénéficier du chômage et d’aides publiques bienvenues pour que je me retrouve pas sans un minimum de ressources. Cherchons l’erreur.

Lire la suite...

 

AGEMA

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.