1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

La laïcité ? Prendre du plaisir au bonheur des autres

JEAN-LUC-GIRAUDEL-01La Fédération de la Dordogne de la Ligue de l’enseignement fêtera le 150ème anniversaire de son mouvement à Périgueux le samedi 30 avril 2016. Forte de 350 associations et de 20 000 membres elle s’affirme garante des valeurs de la République. Où en sommes-nous cinq mois après le choc du 7 janvier ? Rencontre avec Jean-Luc Giraudel, son président.

Lire la suite...

Michel Didier: le médecin des voitures sans chevaux

DSC 1967C’est la tourmente de la défaite de 1940 qui a amené le jeune Chalonnais Michel Didier âgé de neuf ans à Périgueux. Soixante-dix ans après, il vit dans le quartier de la Cité Bel Air où il garde ses marques sur le garage automobile qu’il a créé en 1959 dans l’ancienne écurie d’un manoir de la rue du Pavillon repris par un de ses apprentis, Thierry Ducom.

 

Lire la suite...

Claude et Claudette Monfumat : les enfants du paradis

Claude-MONFUMAT-03Ils sont nés au temps des congés payés. Ils se sont mariés alors que de l’autre côté de la méditerranée s’évanouissait le rêve de l’Algérie française. Aujourd’hui, Claude et Claudette Monfumat sont les dépositaires d’une vie qui n’a connu que le paradis de leur quartier, celui de la Cité Bel Air, à Boulazac, tout près de Périgueux.

 

Lire la suite...

Raymonde Gorse : le temps des camarades

RAYMONDE-GORSE-01A partir de 1930, le quartier de la Cité Bel Air, à Boulazac, aux portes de Périgueux, a accueilli une population ouvrière proche du Parti communiste. Ce fut l’âge d’or d’un mouvement qui a profondément marqué l’histoire de France. Raymonde Gorse est une figure de cette fresque humaine où solidarité et entraide faisaient du « Parti » une famille.

Lire la suite...

Chez Monique les voisins sont sympas

DSC 1754Prés de Périgueux, à Boulazac, le quartier de la Cité Bel Air recèle quelques pépites aussi merveilleuses que discrètes. Entre les petites maisons laissées par les américains en 1917 s’est développée une vie faite d’entraide et de solidarité. Sous la tonnelle, protégée par ses nains de jardin, Monique Boivineau accueille Rolande, Georgette et Jean-Marie. Quatre destins qui sont comme les cinq doigts de la main.

 

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Salon du Livre gourmand : maladresse ou mépris ?

Affiche2018Le superbe catalogue du dernier Salon du livre gourmand démontre parfaitement combien il y a les vedettes de la grande littérature nécessairement parisienne et les supplétifs de la littérature rurale. Alors que les « médiatiques » bénéficient d’une belle présentation, les auteurs Périgordins sont mentionnés à la page 180, dernière page, ridicule enclos intitulé : «  éditions à compte d’auteur ».  

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

AGEMA

IMPRIMERIE-FANLAC