1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Medias : Un Rubik’s cube nommé Added

andré added-01André Added a annoncé sur France Bleu Périgord  l’arrêt du magazine Le Journal du Périgord. Lancé par le Groupe Sud-Ouest en 1989 puis repris par Mediapress en 1996, Le Journal du Périgord avait été repris par le mystérieux et truculent homme d’affaires en 2010 après des convulsions juridico-économiques lancées par Jean-François Torelli depuis déchu de sa charge de mandataire judiciaire. Après 25 années d’existence la belle aventure s’arrête-t-elle pour autant ?

Lire la suite...

Robert Poudérou ou le pavé dans les nuages

EP-SOC-IPOUDEROU-05C’est avec « la Mémoire des humbles », à Mensignac en Dordogne, que chaque été depuis 1993 Robert Poudérou enseignant et animateur déploie ses talents de scénariste et de metteur en scène. Auteur de plus de cinquante pièces de théâtre jouées aussi bien à Paris qu’en province ou à l’étranger, Robert Poudérou écrit ses passions et ses révoltes. Une vingtaine de ses œuvres a été diffusé sur radio France et la Radio Suisse romande. Robert Poudérou nous entraine dans son peuplé de doutes, de naïveté et, paradoxalement, d’une grande lucidité. Robert Poudérou prend les tripes et donne son cœur.

Lire la suite...

Bonne nouvelle année !

DBD-ML-PS-1Lancé en juin dernier, l’Esprit Périgord va entamer sa seconde année. Avec une moyenne de 2 650 visiteurs réguliers par mois et une lecture de 3 pages pour chacun, l’Esprit Périgord est bien le « média à part et d’ici ».

Lire la suite...

Les amants de Barnabé

BEYSSAC-03C’était le temps de la Guinguette, celle de Jean Renoir et celle de Barnabé, près de Périgueux. Claudette et Jacques Beyssac se sont aimés et s’aiment encore. Soixante-dix ans après les yeux sont toujours illuminés par la vie. Un conte où le prince et sa princesse dansent sans se soucier de l’horloger du temps.

Lire la suite...

Le déclin de l’artisanat en Dordogne : fatalité ou effet domino ?

ARTISANAT-GILLESA l’initiative du journal Sud-Ouest, la rencontre débat sur le thème « mieux associer les artisans au développement des territoires » a posé la question de la mutation de la Dordogne de sa dominante rurale à celle d’une géographie urbaine. Si le constat est unanime sur le déclin actuel du département, l’avenir reste à construire et les intérêts particuliers difficiles à s’ordonner.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Un journaliste est celui qui vend la mèche en se brûlant les doigts

7d9fe88202e82ca2a943d1e666fa21d3c813aac0Le quotidien L’Echo Dordogne exclu d’une conférence de presse pour avoir usé de sa liberté d’expression. Silence accablant d’un prétendu club de la presse et grande solitude pour les journalistes de ce journal d’information et d’opinion.

Lire la suite...

 

AGEMA

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.