1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Raymond Hammel : une saga familiale

HAMMEL-00Créée en 1945 à Périgueux par Rolph et Lucie Hammel la quincaillerie traditionnelle est devenue un groupe financier mené par le fils, Raymond. Invité cette semaine à l'Elysée par le président François Hollande, Raymond Hammel incarne une solide réussite. A l’heure où les grandes familles Périgordines ont le plus grand mal à transmettre et conserver leur identité se pose la question : le temps des sagas familiales est-il achevé ?

Lire la suite...

Médias : la blogosphère fait son poisson d’avril

blog-00Avec la création de son « blog » - Oyez Périgord – le facétieux Alain Bernard avait convié ses amis à une conférence de presse afin de présenter Périgueux comme candidate à un concours des capitales européennes des blogs. L’occasion de faire un état des lieux et tisser des liens dans ce nouvel espace qui échappe encore aux lois du marché, celui de la blogosphère périgourdine.

Lire la suite...

Laïcité militante

 

images-1La commémoration des 90 ans de l’Amicale laïque de Sarlat qui fut, en 1923, le précurseur du mouvement populaire en faveur de l’école républicaine dans notre département puisque la Ligue de l’enseignement au niveau national et la Fédération des œuvres laïques en Dordogne ne seront créées qu’en 1930, a donné lieu à de belles réjouissances,  dans la tradition des Francs et Franches Camarades (Les Francas), et à des marques de reconnaissance bien méritées envers de grands anciens et des militants dévoués mais aussi à des tentatives de récupération assez inquiétantes.

 

Lire la suite...

L’économie un défi pour les élus locaux

Terrasson-01

L’enjeu majeur des prochaines élections municipales devra être celui de l’économie et donc de l’emploi. Depuis 1989, à Terrasson-Lavilledieu, c’est déjà le cœur de toutes les préoccupations. Une vision qui fait son chemin.

Lire la suite...

Quand le Périgord était heureux

pompidouL’année 1973, en Périgord, c’est le temps du plein emploi avant l’entrée dans les années de crise qui ont été marquées par la disparition progressive d’une industrie. Après les années miracles mises en œuvre par le général de Gaulle les périgourdins s’attachaient au rêve français porté par Georges Pompidou.

 

  

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Pourquoi cela va si mal  en France ?

UnknownIl y a dix ans, un procureur de la république associé à un tribunal de commerce complaisant faisait fermer mon entreprise. Résultats : 10 personnes au chômage, dont moi-même. Dix personnes qui travaillaient, consommaient et payaient leurs impôts. Pour ma part, depuis, j’ai du bénéficier du chômage et d’aides publiques bienvenues pour que je me retrouve pas sans un minimum de ressources. Cherchons l’erreur.

Lire la suite...

 

AGEMA

IMPRIMERIE-FANLAC

Le feu rouge

feu rouge de la semaine

BOIDÉLA SEMAINE DE THIERRY BOIDÉ

Battu à la présidence de Les Républicains en Dordogne le week-end dernier, le bouillant Thierry Boidé a du essuyer la difficile prestation de son mentor Nicolas Sarkozy durant l'émission de David Pujadas, Des Paroles et des Actes avant de s'entendre comparer au candidat à l'investiture du Parti Républicain pour les présidentielles américaines, Donald Trump lors de la dernière session de l'Assemblée départementale. Répondant à Germinal Peiro le taclant sur sa verve il déclarera en fin de semaine : "Là ce n'est rien. le jour où vous me verrez énervé, vous allez avoir peur !" Personne n'en doute.

DELMON-INDUSTRIE

Le feu vert

feu vert de la semaine

BOUSQUET LR

Dominique Bousquet, le nouveau Boss et manager de Les Républicains de Dordogne

Même si dans la coulisse on s'y attendait, le nouveau "patron" des anciens gaullistes devenus Les Républicains est désormais Dominique Bousquet. Le Conseiller départemental et maire de Thenon qui rempile depuis trente ans dans son fief et bataille avec un diabolique radicalisme franchit un barreau de l'échelle qui lui redonne une dimension départementale un temps trouvée quand il fut député en lieu et place de Jean-Jacques De Peretti. il incarne une Droite héritée des années de gloire portées par Yves Guéna que celle de son concurrent du moment Thierry Boidé accroché à Nicolas Sarkozy. Les réseaux gaullistes pur sucre et de son mentor Jean-jacques De Peretti on été déterminants dans ce challenge. Un revers pour Antoine Audi mais aussi une victoire pour les soutiens d'Alain Juppé pour les prochaines échéances.